dimanche 10 janvier 2010

Le crime de Lord Arthur Savile – Oscar Wilde


Date de publication : 1891

Synopsis :
Dans le très victorien Londres de la fin du 19ème siècle lors d’une soirée huppée de lady Windermere, Lord Arthur Savile apprend de la bouche d’un chiromancien de salon, Mr Podgers, une prédiction qui va transformer sa vie.

Il va commettre un meurtre !

Après l’effroi de rigueur, Arthur va devoir exécuter consciemment cet assassinat afin d’en être débarrassé au plus vite.
En homme d’honneur, il souhaite l’exécuter juste avant son mariage, afin de ne pas mettre sa future femme, Sybil Merton et sa belle-famille dans l’embarras s’il le faisait après leurs noces.

Il va donc chercher une personne à assassiner rapidement et discrètement...

Mes impressions :
Ce n’est pas parce qu’il s’agit d’une nouvelle que j’ai choisi d’attaquer ma liste par « Le crime de Lord Arthur Savile », mais parce qu’il traînait depuis des années dans ma bibliothèque, sans que je ne l’ai jamais ouvert.
C’est un bouquin qu’on m’a prêté il y a bien 10 ans, en édition bilingue, dans l’optique de m’aider à améliorer mon anglais.
Mais il y a 10 ans je ne lisais pas des auteurs croulants britanniques de la fin du 19ème… et grand mal m’y prit. Car 1) j’aurais découvert une histoire fort sympathique écrite dans un style moderne et 2) j’aurais pu rendre ce livre à la personne qui me l’a prêté (mais qui est ce d’ailleurs ?)

Outre le plaisir de lecture, cette nouvelle m’a pas mal fait réfléchir sur le paradoxe de la destiné révélée lors de cette séance de lecture dans les lignes de la main : l’avenir devient il une fatalité lorsqu’on en a connaissance ?
En toute ironie, Wilde joue sur ce registre avec humour, ce qui fait de cette nouvelle une œuvre délicieuse.
Difficile d’aller plus loin sans vous révéler l’intégralité de l’intrigue… mais comme il est indiqué dans la préface de mon ouvrage « [la nouvelle] présente trois épisodes successifs, les deux premiers voués à l’échec, et le troisième à la réussite »


Lire d’autres livres de l’auteur ?
Sans aucun doute, Wilde est loin d’être l’écrivain à l’ancienne que je pensais être. La préface de mon livre m’a appris sa vie sulfureuse et ses points de vue sur la société anglaise bien pensante de cette époque, ce qui me le rend d’autant plus sympathique.
Le prochain livre de cet auteur que je lirai sera je pense « Le portrait de Dorian Gray »

4 commentaires:

100choses a dit…

Le Portrait de Dorian Gray est une petite merveille. Quant à moi je note ce titre dans ma LAL.

CookingKitten a dit…

Dans la même veine, ne pas hésiter à aller chercher sur internet quelques citations d'Oscar Wilde, toujours bonnes à replacer dans un dîner, et caractéristiques du goût de vivre et de la gourmandise (dans tous les sens du terme) du personnage!

Loesha a dit…

D'ailleurs j'ignorais qu'on lui attribuait "Ne tirez pas sur le pianiste !", expression que je trouve fort juste :)

heclea a dit…

Tu me donnes envie de découvrir Oscar Wilde ;) C'est dangereux pour ma PAL !